L’art de vendre du culinaire à la déco

Accueil > En chiffres > Un urbanisme commercial en mutation.

Un urbanisme commercial en mutation.

vendredi 29 mars 2013, par Audrey Chaussalet

Pour la deuxième année consécutive, l’évolution des nouvelles surfaces commerciales en France ont été en baisse en 2012. Conséquence de l’émergence des nouveaux canaux tels que le e-commerce et les drive ainsi qu’à la frilosité des banques pour prêter de l’argent.

64 % C’est le nombre de projets de centres commerciaux reportés ou abandonnés en 2012. Parmi les plus emblématiques, les projets de trois Pays à Saint-Louis (68), de Saint-Marcel à Valence (26) et des Montagnes-Ouest à Angoulême (16) ont été différés. Les abandons notoires sont les projets de la Rotonde à Béthune (62), Grand-Arena-Village à Bordeaux (33), ou encore Baie-de-Somme à Abbeville (80).
2,4 millions de m2 de surfaces commerciales supplémentaires parmi les points de vente de 1 000 m2 ont été autorisée par les Commissions départementales d’aménagement commercial (CDAC) et la commission nationale d’aménagement commerciale (CNAC) en France métropolitaine, en 2012, soit un volume en recul de 25 % par rapport à l’année précédente.
83 % des surfaces autorisées ont été des créations, en 2012. Contre 17 % des transferts et extensions.

Abonnez-vous !

  • Les réseaux de franchise à suivre

  • En partenariat avec Toute-la-franchise.com

fleche Toutes les enseignes