L’art de vendre du culinaire à la déco

Accueil > Actu > TKB : un début difficile

TKB : un début difficile

mardi 4 mars 2014, par Audrey Chaussalet

La nouvelle entité TKB, qui résulte de la fusion de Kitchen Bazaar et de Toc finalisée en août dernier, a été placée en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Castres le 7 février.

C’est une période de transition de six mois, souhaitée par les dirigeants et demandée par les actionnaires (le fonds financier Midi Capital et Mastrad détenteur de 44 % du capital) qui a pour objectif de restructurer les dettes et les créances de l’enseigne tout en assurant la poursuite de l’activité. « Même si c’est une décision brutale et inattendue, c’est une mesure technique qui nous permet de travailler à un nouveau plan d’investissement, que nous présenterons en septembre prochain », a déclaré Olivier Guéret, un des mandataires sociaux aux côtés de Laurent Simon. En différant de six mois le nouveau plan d’investissement, le rythme de croissance de l’entreprise va être ralenti durant cette période. La mise en place d’une plateforme logistique est retardée et deux magasins Kitchen Bazaar à Marseille et Toulouse, en doublon avec des magasins Toc, vont fermer. « Mais TKB est une entreprise de 100 personnes, qui dispose de 6 millions d’euros de fond propres », conclut, confiant, Olivier Guéret.

0 | 4 | 8 | 12 | 16 | 20 | 24 | 28 | 32 | ... | 172

Abonnez-vous !

  • Les réseaux de franchise à suivre

  • En partenariat avec Toute-la-franchise.com

fleche Toutes les enseignes