L’art de vendre du culinaire à la déco

Accueil > En chiffres > Les français et leur alimentation

Les français et leur alimentation

mercredi 23 février 2011, par Amandine Benoit

Les études sur les habitudes alimentaires se multiplient. L’obésité, véritable problème de santé publique touche de plus en plus les adultes actifs, les enfants et les adolescents. D’après les résultats de différentes études, le rythme alimentaire français limiterait ce risque.

« Rien de tel que trois repas par jour variés, pris à heures relativement fixes, et partagés souvent en famille pour limiter le risque d’obésité », révèle une étude du Crédoc (centre de recher­ches pour l’étude et l’observation des conditions de vie) publiée en septembre 2010. Ainsi, le modèle alimentaire français et ses traditions culinaires permettraient de préserver de l’obésité. En France, l’acte alimentaire ne se réduit pas à sa seule dimension fonctionnelle, alors qu’aux États-Unis « se nourrir est considéré comme un acte technique », pouvant donc s’effectuer « parallèlement à d’autres activités ou être bref et fréquent », décrit le Crédoc. Alors que la convivialité reste toujours « le principal sens que les Français donnent à leurs repas ». Ce rapport à l’alimentation perdure : « La part des adultes prenant sept déjeuners par semaine est passée de 84,7 % en 1999 à 91,2 % en 2003 puis à 87,1 % en 2007. De même, la part des adultes dînant sept fois par semaine est passée de 85,4 % en 1999 à 93,6 % en 2003 puis à 89,2 % en 2007. » Un modèle qui nous permet d’afficher une proportion d’obèses de 14,5 %, contre 26,9 % aux États-Unis.

Sources : Crédoc, INPES et Centers for Disease Control and prevention.

93 % des médecins généralistes estiment que la prise de repas rapide, debout ou à son bureau, est un des facteurs favorables au déséquilibre alimentaire chez les adultes actifs. 85 % d’entre eux incriminent également les plats préparés au détriment de la cuisine maison.
2/3 des français jugent que les modes de cuisson utilisés par leurs patients sont souvent inadaptés à leurs besoins alimentaires, la cuisson à la vapeur restant la plus bénéfique pour leur santé et, la friture, la pire en matière de graisse !
1/4 Un Français sur quatre a de mauvaises habitudes alimentaires.

Source : Étude sur l’alimentation des Français vue par leurs médecins généralistes réalisée par MediQual Research pour Seb.

59 % des Français partagent le petit-déjeuner,
le déjeuner ou le dîner en famille.

Source : Étude du Crédoc pour la Fondation Nestlé France.

Abonnez-vous !

  • Les réseaux de franchise à suivre

  • En partenariat avec Toute-la-franchise.com

fleche Toutes les enseignes