L’art de vendre du culinaire à la déco

Accueil > Tendance > La luminothérapie : dans la joie et la bonne humeur

La luminothérapie : dans la joie et la bonne humeur

mercredi 26 octobre 2011, par Samia Ouledcheikh

L’hiver arrivant, la lumière décline, et le moral, parfois, s’assombrit. Pour combattre le blues hivernal, pallier à des horaires décalés ou simplement pour un réveil moins stressé, la luminothérapie a ses produits, qui font leur petit effet.

Si le marché de la luminothérapie existe vraiment en France depuis une petite dizaine d’années, la tendance est bien plus forte depuis un an. « Les ventes ont été multipliées par deux en une année », note Édith Bernez, Senior Manager Marketing Oral Healthcare & Vitalight, Professional Marketing Manager, Philips Consumer Lifestyle. Et de préciser : « Nous travaillons avec des produits qui ont le CE médical, mais il ne s’agit pas de soigner des pathologies. C’est plus pour les “grognons” de l’hiver. » Hervé Carbonnel, qui a fondé Dayvia il y a deux ans et demi, note que « les ventes s’améliorent chaque année ». La demande, elle varie en fonction de l’intensité de l’hiver. « Les hivers rudes créent des pics », remarque Carine Evano, la directrice marketing et communication de Nature & Découvertes. La vente de ces produits démarre vers la mi-septembre et la saison se poursuit jusqu’à mi-février, voire mi-mars. La luminothérapie apparaît davantage comme un cadeau pour soi, tandis que le simulateur d’aube est souvent offert en cadeau de fin d’année, à une clientèle plutôt féminine. Et en termes de gamme, une lampe de luminothérapie et un simulateur d’aube peuvent suffire à une boutique : un modèle exposé et un modèle en stock. Côté évolution, enfin, deux créneaux se distinguent : le simulateur d’aube évolue vers plus de fonctionnalités qui complètent la lumière, tandis que pour la luminothérapie pure, si la technologie évolue, les changements concernent surtout le design. La luminothérapie a, semble-t-il, encore de beaux jours devant elle… D’autant que le taux de pénétration de ces produits est encore faible. Voilà de quoi, pour les boutiques de déco, concurrencer la grande distribution spécialisée pour les fêtes de fin d’année.

0 | 4 | 8 | 12 | 16 | 20 | 24 | 28 | 32 | ... | 112

Abonnez-vous !

  • Les réseaux de franchise à suivre

  • En partenariat avec Toute-la-franchise.com

fleche Toutes les enseignes