L’art de vendre du culinaire à la déco

Accueil > Tendance > Boîtes de conservation : 2 marchés en 1

Boîtes de conservation : 2 marchés en 1

mercredi 11 janvier 2012, par Audrey Chaussalet

Indispensables au rangement ou à la préparation culinaire… les boîtes sont en vogue. Une offre diversifiée, en termes de matériaux comme d’usages, mais souvent segmentée en fonction des circuits de distribution.

Le marché des boîtes de conservation pour aliments se divise en deux catégories : les boîtes pour conserver des aliments secs – farine, riz, pâtes, café, sucre… –, qui s’apparente au secteur du rangement, et les boîtes pour servir, préparer, transporter ou même réchauffer… Des produits, moins décoratifs, qui touchent davantage à la préparation culinaire. Mais dans les deux cas, la boîte de conservation est devenue un marché porteur, générateur de trafic même dans les points de vente, les obligeant à développer une offre diversifiée et complémentaire pour ne pas passer à côté de certaines ventes. « Les boîtes décoratives alimentent notre rayon déco et permettent d’attirer notre clientèle dans le point de vente », analyse Jean-Yves Hervouet, gérant du magasin C’est moi qui l’ai fait (44). Mais, la concurrence est rude. Les grandes surfaces alimentaires avec, notamment, Pyrex et Tupperware sur des actions ponctuelles, sont le premier canal de vente en volume des boîtes de préparation culinaire. Tandis que la grande distribution spécialisée telle Fly, Alinéa et Ikéa, s’est intéressée aux boîtes décoratives. Des produits en métal, inox ou porcelaine, soit des matériaux plus coûteux que le polypropylène ou le verre, dont sont issus les récipients de conservation. Olivier Flahaut, directeur général d’Incidence, qui a créé sa spécificité sur le rangement au sens large, constate, lui, une hausse de 20 % sur sa gamme Gourmet, dédiée à la conservation des aliments secs. Dans ce contexte, les fabricants, rêvent donc de voir s’implanter dans l’Hexagone un concept destiné au rangement, sur la lignée de Horward Storage World, un concept australien, qui se développe à l’international en master-franchise, et qui, depuis deux ans, se rapproche de nos frontières avec un déploiement au Benelux. En attendant, le marché reste ouvert pour les magasins spécialisés dans la décoration et les ustensiles de cuisine !

0 | 4 | 8 | 12 | 16 | 20 | 24 | 28 | 32 | ... | 112

Abonnez-vous !

  • Les réseaux de franchise à suivre

  • En partenariat avec Toute-la-franchise.com

fleche Toutes les enseignes