L’art de vendre du culinaire à la déco

Accueil > Interview > Bo concept mise sur la customisation

Bo concept mise sur la customisation

jeudi 2 octobre 2014, par Audrey Chaussalet

Lars Hovand, directeur Europe de Bo Concept, vient de reprendre, en plus, le développement de l’enseigne sur la France. Il présente les nouvelles orientations du concept, mises en place dans le magasin situé avenue Wagram, à Paris.

Quelles sont les modifications qui ont été apportées au concept de Bo Concept ?

Nous avons souhaité faciliter et privilégier la relation clients/vendeurs. Le comptoir de caisse est plus épuré, prenant davantage la forme d’un ilôt consultatif avec un accès à une borne Internet. Un espace “Décoration en tailleur” avec des échantillons de tous les textiles a été créé pour accentuer le côté personnalisable de notre mobilier et donner plus d’inspiration à notre clientèle. Nous avons mis en place des environnements inspirants avec des projets d’aménagements intérieurs déjà réalisés chez nos clients. Un concepteur est également présent pour évaluer le projet du client et lui présenter en 3D. Au besoin, il peut aussi se rendre chez lui pour déterminer un projet d’ameublement global. Notre objectif est de mettre en avant les possibilités que nous offrons à notre clientèle, de customiser leur mobilier, selon leurs envies et leurs besoins. Une évolution qui s’est, aussi, accompagnée d’un repositionnement de nos gammes.

Quel est désormais le positionnement de la marque Bo Concept ?

Les nouveautés représentent 70 % de notre collection. C’est la plus grande nouvelle collection depuis dix ans. Bo concept s’inscrit désormais comme une marque transversale, présente sur le mobilier (table, chaise, canapé, fauteuil, étagère, meuble, armoire, literie…) comme sur les objets de décoration. La customisation est un axe fort, car les consommateurs ne concoivent plus d’acheter du mobilier pour la vie, mais sont réceptifs à l’idée de le faire évoluer en fonction des différentes étapes de leurs vies. Bo concept a deux cibles clientèles types : Les “Post Ikea”, autrement dit jeune couple avec avec un enfant, qui recherchent un mobilier plus haut de gamme. Et les 50 ans et plus, après le départ des enfants, qui sont attirés par une vie plus urbaine et un habitat plus confortable. Si nous nous inscrivons toujours dans la mouvance du design danois, avec un sens pratique et fonctionnel pour chaque objet, nous avons introduit de la couleur dans nos collections, grâce à un nouveau partenariat avec un fabricant de textile italien. Bo concept est une marque atypique, car nous sommes producteur et revendeur à la fois (70 % de la production est issue du Danemark), fondée sur du bon sens mélangé à de la qualité, et vendue à un prix abordable. Nous avons trois positionnements prix ; l’entrée de gamme qui représente 15 % de la collection, contre 60 % le milieu de gamme et 25 % le haut de gamme.

Quelle est l’évolution de l’enseigne en France ?

Avec 31 magasins, la France est le 1er marché de Bo concept. Mais dix ans après notre première implantation, notre taux de notoriété, avec moins de 2 %, y est encore trop faible. Notre objectif serait de devenir une des cinq premières marques, que les consommateurs citent spontannément. Pour ce faire, nous continuons notre développement en franchise, avec un objectif de 50 points de vente en France. D’ailleurs, une ouverture est prévue à Lille, le mois prochain.

0 | 4 | 8 | 12 | 16 | 20 | 24 | 28 | 32 | ... | 44

Abonnez-vous !

  • Les réseaux de franchise à suivre

  • En partenariat avec Toute-la-franchise.com

fleche Toutes les enseignes